dossiers-multimedias-voix-de-lain
dossiers-multimedias-voix-de-lain

André Gayraud, le paysagiste aux mille jardins

En 60 ans, André Gayraud a créé plus de 1000 jardins en France, en Suisse et en Angleterre. Parcs et jardins d’exception ont construit sa réputation de maître dans l’art des jardins. Rencontre.

Vidéo – Dans de beaux jardins genevois

André Gayraud a fait de Genève son jardin !
Dans la cité de Calvin et ses environs il a aménagé plus d’une cinquantaine de jardins privés.

Dans la ville, il s’est forgé une solide réputation en créant quelques-uns des plus beaux jardins de la cité, avec pour point d’orgue le jardin d’une  très belle propriété  sur les rives du Léman. Le plus gros chantier de toute sa carrière ! Un jardin magnifique, élégant avec ses lignes pures, sa vigne, son verger d’arbres fruitiers, sa piscine, sa serre d’orchidées, sa tonnelle somptueuse offrant l’un des plus beaux panoramas sur le lac Léman et Genève… Mais qu’hélas vous ne verrez pas !

Il a aussi architecturé un jardin japonais sur le bord du Léman, des jardins à l’anglaise en plusieurs endroits.

Découvrez ici trois beaux jardins.
Dans le parc d’une imposante maison de maître du 19e siècle, il a repensé les espaces et planté la plus importante concentration de cornus dans un jardin privé. On nous a ouvert les portes de cet endroit plein de charme.

Pour Snuggi Lendi, la présidente de la Swiss association of flowers arrangers (SAFA), il a dessiné un jardin romantique que le blanc illumine. Mme Lendi nous a fait entrer dans son jardin secret bourré de charme.

Nous avons pu poussé la porte du jardin d’Alberto Morillas, grand nez en parfumerie chez Firmenich à Genève. Must de Cartier, CK One, Acqua Di Gio de Giorgio Armani, Flower By Kenzo, Pi de Givenchy, Omnia de Bulgari, l’eau florale d’Issey Miyake, ou Pleasures d’Estée Lauder c’est lui ! Il est aussi le créateur avec son épouse de la marque Mizensir, entreprise helvétique de  fabrication de bougies parfumées.  Il nous a  accueilli avec charme et élégance dans  cette petite merveille née d’un rêve, il y a une vingtaine d’année. Un véritable jardin d’opéra qu’André Gayraud n’a pas créé mais pour lequel il a participé à la conception et l’évolution.

Corinne Garay


Les jardins genevois d’André Gayraud par voixdelain